Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citizen Bartoldi

Blog d'une citoyenne qui rêve d'une société solidaire et égalitaire mais qui voit ce rêve s'éloigner chaque jour un peu plus

Et si en 2021, j’arrêtais Twitter ?

Publié le 29 Décembre 2020 par Nina in bonnes résolutions, Twitter, haine en ligne

C’est l’heure des bonnes résolutions, ding dong ! Alors les résolutions niveau écriture, je les ai faites hier et mes résolutions de vie arriveront demain. Mais y a un sujet qui me turlupine depuis longtemps. Une sale addiction, pire que la clope car elle fait du mal à ma tension et à mon moral. Mais c’est aussi une formidable fenêtre sur le monde. J’ai nommé : Twitter.

Twitter, le pire réseau social

Twitter, un nid de rageux ?

Alors je soupire toujours un peu dans le discours ultra manichéen à base de “gna gna, les gens sur Twitter, c’est que des rageux”. Surtout quand ils sont tenus par des gens aux propos problématiques qui pleurent parce que, tu comprends, “on ne peut plus rien dire”. Ceux qui se sont fait tirer la manche parce qu'ils font de l'humour oppressif... C’est drôle parce que ceux qui disent ça en général ont une visibilité de maboule. Personnellement, je me fais rarement interpeller sur Twitter, essentiellement parce que j’y prends de moins en moins la parole. Les trolls vénères, je les concentre ici et sur les vingtenaires sur trois articles, en gros : pourquoi je n’aime pas la drague de rue, le problème du not all men et pourquoi le féminisme m’a rendue misandre. Mais ça va, mes trolls sont absolument cons, y en a même un qui fait un signalement Pharos sur mon article sur la misandrie. Je regrette un peu qu’il n’y ait pas d’amende pour signalement abusif, du coup… 

Pharos

Une bulle de colère

Mais si je ne me fais pas agresser personnellement sur Twitter, je suis ultra lassée de la guerre permanente des trolls. J’ai prévu un article sur le sujet (un jour) mais la poignée de mecs qui se sont créés des comptes pour insulter les femmes H24, j’en peux plus. Tous ces gens qui ricanent de nos combats, qui minimisent. Qui te répondent "mais l'écriture inclusive, c'est de la merde." Tu as raison Jean-Claude, parle de ça, c'est tout à fait à mettre en parallèle avec les femmes massacrées par leur (ex) compagnons. Bouffon. Et les personnes qui passent leur temps à retwitter ces gens là pour montrer qu’ils ont des propos nauséabonds, c’est pareil. Vous croyez que Zemmour ne se nourrit pas des bad buzz qu’on génère en permanence autour de lui ? Vous voyez un propos problématique tenu par un compte troll… laissez-le où il est. Le mec se nourrit de votre colère, arrêtez d’imposer ça aux autres.

Les trolls pourrissent les réseaux sociaux

Et personne ne veut prendre du recul

Et s’il n’y avait que les mascus. J’ai vraiment dû faire une pause après le meurtre de Samuel Paty tant ça a été un prétexte à vomir H24 une haine profonde des Musulmans sous couvert de laïcité. Tous ceux qui essaient d’appeler à un peu d’intelligence (aka “au lieu de vouloir faire la guerre au multiculturalisme, comprenons comment on en arrive là”) se sont fait violemment tirer par la manche comme si nous étions autant responsables que le mec qui  tenu la machette. Mais calmez vos nerfs bon sang. Déjà, si vous pensez que votre haine solutionnera mieux les problématiques terroristes qu’un travail de sociologie de fond pour comprendre comment on en a pu en arriver là, je vous regarde faire. Le jour où vous saisirez que comprendre n’est pas excuser ou cautionner, on aura fait un grand pas en avant.

Sociologie

La haine et le clivage

C’est vrai que j’en ai assez d’être arrosée de haine régulièrement sur ce réseau, de voir des gens s’inventer des ennemis communs à base de “ah, tout ce qui pensaient ceci ou cela, on vous entend plus”. Heu ben parce que personne n’a jamais dit ceci ou cela donc logiquement… Surtout, c’est épuisant ce besoin de clivages, de colère, de guerre des nerfs. Votre vie est si vide ou si merdique que ça pour que vous alliez faire la guerre à des fantômes sur les réseaux sociaux ? Je parle pas forcément de militantisme, attention. J’ai vu des threads super intéressants de militants sur des tas de sujets, notamment sur les violences faites aux femmes qui n’intéressent personne et surtout pas leur ex-secrétaire d’Etat qui ne voit aucun souci à travailler avec un mec doublement accusé de viols. Y a que quand le mari violent tue en dehors du cercle familial que là, tout à coup, ça fait jaser. Le mari qui tue sa femme, c’est peut-être aussi qu’elle l’a cherchée, hein… Le vrai terrorisme est dans le masculinisme. J’aime avoir ces threads qui m’ouvrent les écoutilles et me sensibilise sur un sujet, à moi ensuite de le creuser, si le coeur m’en dit. Et il m’en dit toujours.

Réfléchir

L'intelligence asphyxiée ?

Mais voilà, comment filtrer ? Parce qu’avec notre armée de trolls, tu ne peux rien dire sans que des commentaires nauséabonds ne se pointent. Ne jamais lire les commentaires, règle d’or des Internet depuis toujours, c’est vrai. Cependant, quand je vois des militants (globalement à gauche) quitter le réseau social après un énième shitstorm lancé par des décérébrés, je me dis que je n’ai plus grand chose à en attendre. Et cependant, il y a tant de sujets que je n’avais pas envisagé qui poppent régulièrement, comment m’ouvrir les écoutilles ?

Découvrir de nouveaux sujets

Se limiter et respecter quelques règles

Alors déjà, on va nettement ralentir. Je l’ai fait depuis la mort de Samuel Paty et franchement, je ne compte pas revenir plus que ça. Parce que vu que ça fait rarement ressortir le meilleur de nous, je pense que vous n’avez pas sur ce réseau le meilleur de moi. Je passerai juste jeter un oeil de temps en temps. Poster ma prose ou mes petites bidouilles artistiques. Peut-être en me créant un compte purement consultatif avec juste un peu d’actu et en suivant trois règles essentielles :

  • Ne pas cliquer sur les trend topics
  • Ne pas lire les commentaires
  • Ne pas répondre à un commentaire de mascu, raciste… même si c’est tentant de les clasher. 
Mieux surfer sur Twitter

Ou alors je me recrée de bons flux RSS des familles mais ce qui sous entendrait que ma fenêtre sur le monde sera essentiellement médiatique. Cheh… 

 

Commenter cet article