Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citizen Bartoldi

Blog d'une citoyenne qui rêve d'une société solidaire et égalitaire mais qui voit ce rêve s'éloigner chaque jour un peu plus

Exemple de masculinité toxique : Keven dans m'entends-tu ?

Publié le 27 Octobre 2022 par Nina in Violences conjugales, Masculinité toxique, Education amoureuse

Pour parler de violence envers les femmes, il est souvent compliqué de trouver des exemples sans tomber dans le sordide et le fait divers. La fiction peut aider à retracer un engrenage. Un engrenage qui a souvent une résonance difficile pour ceux qui ont vécu cette violence de plein fouet. Parmi les fictions traitant du sujet que j'ai pu croiser, j'ai envie de vous parler de la série québécoise M'entends-tu qui a une vision assez juste de cet engrenage infernal où tout ou presque est susceptible de déclencher un épisode violent. On va donc parler de Keven et de sa relation avec Carolanne.

Keven, un conjoint violent

Un petit ami bien merdique

La série ne nous parle pas de la phase de Lune de miel mais entre directement dans la phase conflit. Dans la saison 01, Carolanne a quitté Keven pour une raison que l'on découvrira à la fin de la saison mais qui est glauquissime. La présence de Keven sur cette saison se résumera grosso merdo à des appels et messages incessants à Carolanne qui ne veut plus lui parler. Dans la saison 02, les deux se sont remis ensemble et c'est l'enfer pour Carolanne... entre deux séances de reconquête. Car oui, la série a su mettre en avant ce côté chaud-froid déroutant qui maintient la femme sous domination. Ca et la peur. Décortiquons un peu tout ça pour relever les red flags. A noter que, dans la série, la relation toxique Keven-Carolanne fait écho à la relation toxique entre les parents de la demoiselle avec les mêmes mécanismes. A savoir homme violent, femme terrorisée.

Carolanne terrorisée

Un conjoint violent

Premier point archi obvious : la violence. La première apparition de Carolanne dans la saison 02 se fait dans une supérette. Ada aperçoit son amie de loin et repère son coquard. A ce moment-là de l'histoire, les deux amies ne se parlent plus mais Ada comprend de suite d'où ça sort. Et effectivement, la série nous offre ensuite l'explication. On découvre la jeune femme assise dans sa cuisine face à un inconnu. On comprend très vite qu'il s'agit d'un flic parfaitement conscient de la situation. Il lui rappelle que ce n'est pas la première fois "que les voisins appellent". Quand elle lui explique que les bleus sur le visage, c'est parce que le chat l'a faite chuter, il hoche la tête puis lui demande où est le fameux chat. La série nous impose deux ou trois scènes assez explicites sur le sujet, notamment la fin de la saison 02 avec une scène qui m'a vraiment marquée.

Carolanne blessée

Et de la violence psychologique

Mais la violence n'est pas que physique, elle est également psychologique. Keven démolit régulièrement Carolanne à coup de petites remarques qui peuvent paraître anodines mais qui se révèlent assez destructrices. Du genre "tu vas pas sortir habillée comme une pute, quand même ?". Et autres commentaires sur ses capacités, son intelligence, ses ambitions. Dans la saison 01, la série insiste pas mal sur le manque total de considération et d'indulgence que Carolanne a pour elle-même. Elle n'évolue pas vraiment dans le bon sens sur ce point avec sa relation toxique. D'autant que Keven l'empêche d'avoir des relations sociales et la harcèle dès qu'elle souhaite sortir. Et puis évidemment, point numéro trois...

M'entends-tu ? Keven et Ada

Un soupçon de gazlighting

Le gazlighting ! J'en reparlerai dans un article dédié mais en gros, on est su le "le problème, c'est toi". Ici, Keven est à fond dans le concept puisqu'il reproche régulièrement à Carolanne des événements du passé qui seraient sa faute à elle. Notamment des problèmes d'alcool. Sauf que Carolanne n'a pas spécifiquement de problèmes d'alcool mais il lui jette très régulièrement cette pseudo-addiction au visage. Notamment lorsqu'elle renoue avec ses amies. Pour la dissuader de les revoir et, donc, d'avoir un point d'ancrage à l'extérieur, il lui rappelle l'événement difficile de la saison 01 ayant eu lieu lors d'une soirée alcoolisée. 

Keven défonce le mur
Ah oui, le mec qui tape dans le mur, c'est red flag direct (désolée de la qualité, c'est une cap écran de vidéo)

Droguer son mec pour sortir

Et puisqu'on parle de relations sociales, allons-y gaiement. La seule relation qu'il autorisé à Carolanne, c'est le travail. Je n'ai pas souvenir si Keven travaille ou pas, ce n'est pas spécifié. Parce que, red flag bonus : le mec qui ne bosse pas et exige que vous le fassiez mais sans que vous puissiez tisser trop de relations avec vos collègues, attention. L'isolement est la base de la relation toxique puisqu'il faut éviter à tout prix que le gazlighting soit dissipé. On découvre une Carolanne qui ment pour voir ses amies et même pour voir sa mère. Que Keven n'aime pas. Carolanne doit donc user de stratagèmes pour avoir une vie sociale malgré tout, allant jusqu'à droguer Keven avec des somnifères. Technique enseignée par maman.

Carolanne au bout du roul'

Mentir pour survivre

Un énorme red flag suppure des paragraphes précédents : le mensonge. Carolanne doit mentir tout le temps. A Keven pour avoir un peu d'air et éviter une scène qui pourrait dégénérer. Vers la fin de la saison 2, il découvre qu'elle voit ses amies en cachette et devient ivre de violence. Donc les précautions prises par Carolanne ne sont pas vaines. Il y a un réel danger. Donc déjà, quand on doit mettre en place des stratégies alambiquées pour voir ses amies ou sa famille pour éviter une crise pouvant dégénérer, c'est que quelque chose ne va pas. Le mensonge n'est pas que vers Keven puisque comme expliqué plus haut, elle ment également à la police ou à sa mère sur l'origine de son coquard. Parce que la honte, parce que la peur. Bah oui, un simple coup comme ça ne va pas maintenir Keven en prison ou même en garde-à-vue très longtemps. Il va se passer quoi quand il va sortir ? Je vais pas vous faire la liste de tous les féminicides commis par des ex contre lesquels il y avait eu une ou plusieurs plaintes pour violence conjugale. Je ne le fais pas essentiellement parce que ça va devenir obsolète très vite. 

Carolanne battue

Remettre un peu de Lune de miel sur les plaies

Alors ok mais pourquoi elle reste ? La peur n'excuse pas tout. Effectivement. Dans le cas de la mère de Carolanne, il y a une dépendance financière, la force de l'habitude... et la peur. Elle finira par partir pour vivre dans une structure hébergeant les femmes victimes de violences conjugales. La situation de Carolanne diffère sur plusieurs points. Elle a un travail et ils n'ont pas d'enfants donc pas d'attaches à ce niveau-là. Ils vivent ensemble mais lors de la saison 01, Carolanne s'était installée chez sa cousine donc cette solution de repli existe. Mais Keven maîtrise l'art du chaud et du froid. Et c'est sur ce point que je trouve que la série réussit bien à décrire cette relation toxique. Alors qu'on se demande tous ce qu'elle fout encore avec lui, on la voit rentrer chez elle et Keven a sorti le grand jeu à coup de soirée romantique, bougies et pétales de rose. On apprendra aussi plus tard qu'ils parlaient de projets d'avenir, d'enfants, etc.

Le conjoint violent qui vient se faire pardonner

Fuyez, fuyez, fuyez

Bref, cette histoire fictionnelle se repose sur de solides red flags auxquels il faut rester attentive. Si vous devez mentir pour voir votre famille ou vos amis, ce n'est pas bon. Si vous marchez en permanence sur des oeufs pour éviter de mettre l'autre en colère, ce n'est pas bon. S'il vous rabaisse et vous invente des problèmes, ce n'est pas bon. Je vais même pas m'étaler sur les coups. Même s'il vous fait croire que c'est votre faute, que vous l'avez cherché. Ne vous laissez pas attendrir par de belles attentions épisodiques ou des projets d'avenir. Ce genre de relation finit généralement à l'hosto. Dans le meilleur des cas.

Commenter cet article